Imprégnez-vous de Pollença !

Comme Costa i Llobera, qui a su communiquer la beauté et la résonance classique du Pi de Formentor, une tâche qui se maintient aujourd’hui dans les conversations littéraires qui ont lieu depuis 1959 dans l’actuel Hôtel Barceló Formentor, l’engagement de cette commune avec le monde de la culture en général continue à se consolider. Des histoires qui, définitivement, sont à votre portée pour écouter, sentir, vivre ou partager avec qui vous voulez. Si vous souhaitez recevoir des alertes sur des activités gratuites, des concerts, des spectacles spécifiques ou connaître plus d’offres sur l’un des contenus que nous avons pour vous, n’hésitez pas à vous inscrire. Programmez vos vacances tout de suite !

 

Nuageux

Temperatura 11,55ºC

Viento 5,89 m/s

Presión 1018 hpa

Humedad 80 %

Pollença, un endroit qui a des histoires à raconter

Imaginez un endroit qui embrasse la mer bleue et les magnifiques montagnes aux pins verts. Un village où le caractère pictural de ses paysages, la culture et la tradition de ses habitants feront voler votre imagination...

Pensez un instant au caractère authentique d’une commune dynamique, avec des habitants sensibles.

Le village possède un centre névralgique, la Place Major, où se concentre l’activité sociale et une série de centres touristiques qui configurent la destination : un port, riche en anecdotes et en histoires, une série de criques, telles que Cala Sant Vicenç, Cala Barques, Cala Carbó, Cala Clara et Cala Molins.

Pollença est un lieu riche en histoires à de nombreux emplacements, parmi ceux-ci, nous avons réservé pour la fin la péninsule de Formentor. Sa plage, son belvédère ou son phare ont été les scènes choisies pour l’inspiration de nombreux artistes que vous pourrez découvrir.

Bienvenue à Pollença, un endroit qui a des histoires à raconter.

Comment arriver à Pollença

Le parcours depuis l’aéroport de Palma jusqu’à la commune est de 60 km et il peut durer 45 minutes environ.

- En sortant de l’aéroport, vous devez suivre les panneaux de signalisation en direction de Palma par l’autoroute Ma-19.
- Après 4 kilomètres environ, prenez la sortie 3 pour rentrer dans la Ma-20 en direction de l’Ouest.
- Après 2,6 km longeant la périphérie de la capitale, vous devrez prendre la sortie 3, rentrant dans la Ma-13 en direction de Inca/Port d’Alcúdia.
- Après presque 40 km, prenez la sortie 40 en direction de Pollença, vous passerez au-dessus de cette autoroute et vous arriverez au détour qui vous conduira au dernier tronçon de 10 km environ jusqu’à Pollença.

 

Transports en commun

- À l’aéroport de Son Sant Joan, vous trouverez des stations de taxis et d’autobus avec les informations sur les tarifs et les trajets.
- Le prix d’un taxi est de 70 euros environ, un peu moins depuis Palma.
- L’entreprise locale de transports en commun (TIB) possède un site Web où vous trouverez des informations sur cette ligne et ses horaires :

> TIB

TripAdvisor

Il s’agit du site Web de voyages le plus grand du monde. Vous y trouverez des opinions réelles sur les hôtels, les restaurants, les attractions et les photos des vacances d’autres touristes. Avec les widgets que nous avons installés, vous pourrez connaître ces recoins de Pollença sur lesquels vous trouverez des informations dans leur Web, et de plus, vous pourrez améliorer les recommandations ou noter votre propre expérience. N’oubliez pas : Pollença est à visiter, à vivre, à ressentir et à profiter, mais aussi à partager.  

La Fortalesa

Conçue comme un point de défense face aux pirates, ce bâtiment s’est transformé au début du XXe siècle en résidence pour les nombreux artistes qui visitaient Pollença. 

Visites
Elle ne peut pas être visitée car c’est une propriété privée.
Conçue comme un point de défense face aux pirates, ce bâtiment s’est transformé au début du XXe siècle en résidence pour les nombreux artistes qui visitaient Pollença. 
L’origine de la Fortalesa d’Albercutx, que vous pouvez voir à l’extrémité de la Pointe de l’Avançada située dans un plan inférieur à votre droite, il faut le rechercher au XVIIe siècle, lorsque plusieurs constructions ont été effectuées dans la zone pour défendre la baie de Pollença des nombreuses incursions corsaires qu’elle souffrait.
Dans ce cas précis, en 1628, les travaux d’un premier bâtiment avaient terminé mais il devint inutilisable à long terme, alors entre 1682 et 1692, un deuxième bâtiment au plan hexagonal, la base de ce qui peut être contemplé aujourd’hui, fut construit. Au fil du temps, la menace pirate a diminué jusqu’à disparaître au XIXe siècle et l’État a décidé de le vendre.
Dans les premières années du XXe siècle, le phare que vous pouvez voir à l’extrémité de cette petite péninsule, appelée Punta de l’Avançada, a été construit.  Bien que cela faisait longtemps que le placement d’un phare était projeté à ce lieu en raison des nombreux naufrages enregistrés dans la zone, la décision de l’effectuer a été prise après le sinistre souffert en 1897 dans cette baie par le bateau El Pollensí de Josep Cortés Aguiló, père de Rafel Cortès Forteza, un personnage de premier ordre dans la vie économique et sociale de Pollença et de toute l’île, puisqu’il a été le plus grand donateur pour l’industrie et le commerce de l’époque.
La Fortalesa et l’art
Mais la plus grande splendeur de la Fortalesa d’Albercutx arriverait au premier tiers du XXe siècle, où dans la période d’entredeux-guerres, Pollença deviendrait un pôle d’attraction pour les nombreux artistes qui, soit se sont installés, soit y ont passé de longues saisons, attirés par sa lumière et ses paysages inspirateurs. Parmi eux, il convient de souligner le peintre catalan Hermenegildo Anglada Camarasa, l’un des principaux représentants du postimpressionnisme qui en 1914 a établi sa résidence au Port de Pollença jusqu’à son décès 1959.
Ainsi, le peintre argentin Roberto Ramaugé (1892-1973), qui avait connu Anglada Camarasa à Paris et qui possédait une grande fortune, a acheté la Forteresse en 1919, où il a effectué une profonde rénovation pour la transformer en une résidence de luxe. Ramaugé a construit une grande piscine entourée de nombreuses colonnes, il a tracé des jardins et des escaliers, et il a créé un bois où il y avait seulement des rochers auparavant. De plus, il a chargé au sculpteur hispano-américain José de Decreeft, qui a fixé également sa résidence à Pollença, deux cents pièces sculptées pour sa nouvelle résidence. Decreeft jouissait déjà d’une renommée internationale, et aujourd’hui, il est surtout connu pour sa sculpture d’Alice au pays des merveilles, qui se trouve au Central Park de New York.
Ramaugé est devenu l’un des hôtes de la colonie d’artistes qui résidaient à Pollença dans les années 20 et au début des années 30, contribuant ainsi à leur cohésion. Mais cela a touché à sa fin après le début de la Guerre Civile espagnole (1936-39), puisque la Forteresse a été confisquée par l’Armée de l’air, qui l’a transformée en une base d’hydravions et lui a redonnée son utilisation militaire primitive, une raison qui a mené Ramaugé à abandonner Majorque avec d’autres nombreux artistes.
Depuis la fin de la Guerre Civile et jusqu’en 1984, où cette possession est revenue aux mains des héritiers de Ramaugé, la Forteresse est entrée dans un processus de déclin qui a mené à son abandon et à son pillage postérieur. Malgré cela, elle conserve encore d’importants restes de son passé splendide, tels que les chapiteaux des colonnes sculptées par Decreeft, et leurs propriétaires postérieurs ont réalisé des rénovations importantes. En 2011, la Forteresse a changé à nouveau de propriétaire après être vendue pour une quantité qui n’a pas été rendu publique, mais qui pourrait s’élever à 40 millions d’euros, ce qui la rendrait l’une des propriétés les plus chères de l’Espagne.

 


Aceptar Utilizamos cookies propias y de terceros para ofrecer nuestros servicios, mostrar publicidad y recoger información estadística. Al continuar con la navegación entendemos que lo acepta. Puede encontrar información sobre cómo borrar las cookies de su navegador en Google.